1er Bataillon Etranger de Parachutistes

Insigne 1BEP

1948-1955

Créé le 1er juillet 1948 à Khamisis, en Algérie, le 1er BEP débarque en Indochine le 12 novembre et prend part aux opérations du Tonkin. Le 1er juin 1949, la compagnie parachutiste du 3ème REI vient compléter ses effectifs. Le 17 septembre 1950, le 1er BEP saute sur That Khé. Il se sacrifie dans les calcaires de Coc Xa pour protéger le repli de la RC4. Son premier chef de corps, le commandant Segrétain y trouve la mort.

 

Dissous le 31 décembre, il est reconstitué le 1er mars 1951 et va participer à une série incessante d’opérations à Cho Ben, sur la Rivière Noir et en Annam. Le 21 novembre 1953, il est parachuté à Dien Bien Phu. Dans cette bataille gigantesque, il compte 575 tués et disparus. Parmi les morts figurent les lieutenants Dumont, Boisbouvier et de Stabenrath, tués entre le 1er avril et le 13 mai ainsi que le sergent-chef Grimault, tué le 30 mars. Reconstitué le 19 mai 1954, le 1er BEP quitte l’Indochine le 8 février 1955. Il totalise cinq citations à l’ordre de l’Armée et la fourragère aux couleurs de la Médaille militaire. Le 1er BEP devient 1er REP en Algérie, le 1er septembre 1955.

 

L’insigne a été créé en 1948, par le commandant Segrétain, chef de corps du 1er BEP.

 

Les Chefs de Corps

 

CBA SEGRETAINCBA DARMUZAICBA BROTHIER
CBA SEGRETAIN
1948-1950
CBA DARMUZAI
1950-1952
CBA BROTHIER
1952-1953
 
CBA GUIRAUDCNE GERMAIN 
CBA GUIRAUD
1953-1954
CNE GERMAIN
juillet-octobre 1954
 

| Ref : 102 | Date : 31-05-2010 | 22785